Accueil > Assurance moto/scooter > Conseils et prévention

Conseils et prévention 2 roues

Voir et être vu : c’est la vie !

N’oubliez pas de rouler en pleine journée avec vos feux de croisement allumés, c’est la meilleure façon pour être vu de tous les usagers de la route. Avertir de son arrivée est le premier gage de sécurité.

Phare, feux arrière et clignotants signalent à l’automobiliste la présence, la position d’une moto et ses changements de direction à venir. Sales, mal réglés ou en mauvais état, ils ne remplissent pas leur fonction : maintenez-les en bon état ! Signalez vos changements de direction et vérifiez toujours si vous avez été vu.

Mais on ne peut pas se contenter d’être vu : il faut aussi voir ! Trop de motards roulent avec un écran sale, détérioré ou trop sombre pour la nuit. Alors, n’hésitez pas : lavez votre écran de casque le plus souvent possible, et changez-le s’il est trop rayé…

Pensez à l’angle mort du rétro : vous pouvez ne pas avoir été vu !

Beaucoup de conducteurs (de camions notamment) aiment bien les motards. Alors, si vous avez le sentiment que l’un d’entre eux vous a fait un écart sur la route, c’est peut-être simplement parce qu’il ne vous a pas vu.

Votre moto est petite comparée aux camions. Ne restez donc jamais dans l’angle mort de leurs rétroviseurs, et faites attention à leurs manœuvres, notamment lorsqu’ils virent à gauche.

Le piège des ronds-points !

Le rond-point est parfois pris par certains motards pour une belle chicane technique à négocier ; c’est pourtant avant tout l’un des pires pièges de la route. Les camions et voitures peuvent y déverser leurs trop-pleins de gasoil, les gravillons se plaisent sur le côté de la chaussée.

En rentrant dans un rond-point, soyez doublement vigilants ! Vous vous exposez à des embûches cumulées !

Ayez un équipement adapté !

Votre seule carrosserie protectrice : vos vêtements ! Pensez à vous équiper de gants, bottes, blouson et pantalon appropriés. Vous éviterez bien des blessures superficielles…

Et l’été, il est tentant de s’alléger, mais le soleil n’enlève pas les dangers : conservez vos protections !

Les bandes blanches : l’autre piège du motard !

A 90 km/h, un motard parcourt 25 mètres avant de commencer à freiner. C’est la distance parcourue pendant son temps de réaction (environ une seconde). Comme elle est petite, la moto semble loin et sa vitesse est souvent sous-estimée. Or plus la vitesse de la moto est élevée, plus la distance parcourue pendant le temps de réaction est importante, plus la distance totale d’arrêt sera grande. Enfin, freiner brutalement en moto est toujours une manoeuvre dangereuse.

Par conséquent, à l’approche d’un passage protégé : freinez largement en avance pour d’éventuels piétons !

Toutes les réponses à vos questions
"assurance moto"
Documentation
Si votre question ne se trouve pas dans la liste, consultez toutes les questions relatives à l'assurance mais également notre rubrique conseils et prévention.